La désignation des bénéficiaires est une décision importante à laquelle de nombreuses personnes accordent peu d’attention. Si quelque chose devait vous arriver, vous voulez vous assurer que votre héritage soit transmis aux bonnes personnes. Le défaut de désigner un bénéficiaire ou de ne pas réfléchir suffisamment aux bénéficiaires désignés signifie que, à votre décès, vos biens pourraient faire l’objet d’un processus d’homologation. Cette situation peut mettre en danger l’héritage que vous comptez laisser à vos bénéficiaires comme elle peut entraîner des conséquences fiscales imprévisibles pour eux.

Un peu de planification peut vous aider à garantir la distribution de vos biens exactement comme vous le souhaitez.

  • Vérifiez votre police pour vous assurer que la désignation des bénéficiaires est exacte et à jour.
  • Vous pouvez songer à désigner plus d’un bénéficiaire ou à nommer un bénéficiaire subsidiaire. Autrement, si votre bénéficiaire devait décéder avant vous, un juge pourrait décider de la distribution de vos biens.
  • Assurez-vous de désigner vos bénéficiaires par leurs noms (plutôt que d’indiquer simplement « mes enfants », par exemple.) Le défaut de désigner les bénéficiaires par leurs noms peut entraîner des problèmes après votre décès, notamment si vous avez une famille recomposée ou si l’un de vos enfants décède avant vous.
  • Mettez à jour les désignations de vos bénéficiaires après tout changement de votre situation familiale. Autrement, la mauvaise personne (comme un ex-conjoint) pourrait hériter de vos biens.
  • Réexaminer votre choix de bénéficiaires une fois l’an pour vous assurer de leur pertinence.

La mise à jour de vos bénéficiaires vous donnera la tranquillité d’esprit en sachant que vos proches seront protégés comme vous le souhaitez.